Menu acceuil

Pourquoi Ce Blog ?

En 2012 j’ai eu 30 ans… (p%tain 30 ans !) ça c’est pour l’âge.

Et contre toutes mes attentes ça m’a fait un effet bizarre. J’ai eu cette sensation étrange et angoissante d’être définitivement entré dans le monde des adultes. Un monde dans lequel on a des devoirs (pas du genre qu’il faut rendre le lundi matin, mais plutôt du genre… payer ses impôts en temps et en heure) et des responsabilités.

A 30 ans, j’ai eu pour la première fois l’impression d’être dans l’obligation de me projeter dans l’avenir, et de devoir planifier ma vie pour les 30 années à venir.

Bien sûr étant enfant, il y avait bien eu ces moments où les adultes vous demandent ce que vous ferez quand vous serez grand. Et puis au lycée, il m’a fallu choisir une orientation (lourde responsabilité sur les épaules d’un adolescent !), qui s’est résumé en gros à devoir choisir entre plus de mathématique (des Chiffres…) ou plus de philosophie (et des Lettres).

N’écoutant que moi-même (vraiment?), et faisant preuve d’un certain pragmatisme, j’ai fait le choix d‘une filière scientifique, considérant que les Lettres menaient invariablement à l’enseignement ou… à l’enseignement!

Et puis il faut dire qu’en l’an 2000, lorsque j’ai passé mon Bac, on ne parlait plus que d’internet et d’informatique. L’économie allait avoir besoin d’un certain nombre d’ingénieurs qualifiés dans ces nouvelles technologies. Ça paraissait être le bon plan… à l’issue de mes études j’allais avoir du travail c’est sûr!

J’ai donc emprunté la Voie Royale (comme on l’appelait à l’époque) c’est à dire: Classes Préparatoires + Grandes Écoles = You-Are-Ze-King-Of-Ze-World! Du moins c’est ce qu’on nous fourrait dans la tête, non sans un brin d’élitisme…

C’est ainsi qu’après 2 années de classes préparatoires, j’ai quitté ma Guadeloupe natale en 2002 pour intégrer une école d’ingénieur en région parisienne. C’est à peu près à ce moment là que j’ai arrêté toute activité sportive et que j’ai cessé de pratiquer la musique.

Je dois dire que ça a fait un vide dans ma vie, que j’ai compensé par internet en passant des heures à discuter avec mes amis sur MSN (tu te rappelles c’était avant Facebook et Twitter?) et sur des Chat IRC (là tu sais que tu as pris un coup de vieux!)

A l’issue de 5 années laborieuses (au lieu de trois), livré à moi-même dans la jungle parisienne, et deux prêts étudiants plus tard, j’ai enfin obtenu le précieux sésame qui allait m’ouvrir les portes du marché de l’emploi. J’étais habité par un mélange de satisfaction et d’angoisse à l’idée de devoir me vendre et m’exposer sur les étalages de ce fameux marché aux acheteurs impitoyables.

Nous sommes alors fin 2008 lorsque je me jette à l’eau. La Crise Financière (la vilaine!) est en train de sévir un peu partout. Le climat est anxiogène. A la télé, dans les journaux, les gens ne parlent que de ça. Je me souviens d’un recruteur qui à la fin d’un entretien m’a mis en garde “un conseil monsieur… ne réfléchissez pas trop longtemps. Il faudra avoir signé avant la fin de l’année… le marché va se retourner !” J’ai signé début 2009, mais pas chez lui!

Depuis 2009? Une crise immobilière, une crise bancaire, une crise de l’Europe, une crise sociale majeure contre la vie chère en Guadeloupe (manifestation du LKP), des plans sociaux un peu partout, des incertitudes sur le financement des retraites…

Ayant fait mes premiers pas en milieu professionnel dans un monde en crise, je me considère un peu comme un Enfant de La Crise. Un enfant dont les parents se sont sacrifiés pour lui donner les outils nécessaires à une vie stable et sécurisante, mais qui s’est retrouvé à apprendre à marcher dans le brouillard d’un monde en changement. Un monde où la crise est devenu l’alibi idéal pour tailler dans le gras et licencier un changement de paradigme et une redistribution des cartes. Un monde où un CDI est devenu un Contrat D’Incertitudes.

Alors dans ce contexte que fait-on? Ben quand on a eu 30 ans on fait un bilan. On se demande si on est sur la bonne route, ou s’il n’est pas temps de prendre un certain nombre de décisions radicales, et de reprendre les commandes du navire.

Résultat de cette introspection? Un fort sentiment de responsabilité et d’anxiété. Car en effet à 30 ans, vous pouvez encore blâmer vos parents, vos professeurs ou toutes sortes d’autorités extérieures, d’avoir influencé vos choix jusque là. Après tout vous n’étiez qu’un enfant/étudiant. Mais à 40, 50 ou 60 ans – lorsqu’à nouveau on se retourne sur sa vie – qui sera responsable des choix que vous aurez fait à 30 ans?

 

POURQUOI CE BLOG?

  • Collision d’Idées

Je suis du genre à me poser la question du pourquoi du comment des choses. Je cherche souvent à comprendre pourquoi nous sommes comme nous sommes, et faisons ce que nous faisons. J’aime le débat d’idées et la contradiction créative. J’aime philosopher et refaire le monde autour d’un bon verre… J’aime être inspiré par une bonne présentation, un bon bouquin, ou encore un blog. Et je crois que pour l’heure on a rien trouvé de mieux que le blog pour le partage et la Collision d’Idées.

  • Striptease Émotionnel

Je suis un mec sensible (Si si !) qui a parfois des états d’âmes. Je fais de mon mieux pour adopter une attitude positive (pas évident depuis 2008!), mais parfois j’ai le moral dans les chaussettes. Je me demande où va le monde et comment faire pour tirer ma petite épingle du jeux? Bien sûr pour l’heure, je n’ai pas de réponse à cette question. Mais avec votre contribution, je vais tenter d’y voir plus clair. Ça risque d’être difficile et éprouvant. Je ne garanti pas d’être toujours de bonne humeur (pardon d’avance) et au top de ma forme. Alors préparez-vous a un véritable Striptease Émotionnel.

  •  Chaos Artistique

Je suis un artiste! L’écoute de la musique et plus particulièrement du Jazz est pour moi une pratique spirituelle. Je joue du piano et de la batterie.

Je suis un artiste! Comme chacun d’entre nous d’ailleurs. Nous sommes tous créateurs de notre vie. J’aspire, au travers de ce blog, à explorer différents modes de création et d’expression: l’écriture, la musique, la poésie, la peinture, la photo… car je crois que du Chaos Artistique naissent les plus beaux rêves, les projets les plus ambitieux, et parfois les plus belles idées d’entreprises.

_

J’espère qu’ensemble nous ferons du bon boulot à mettre un peu d’ordre dans ce merveilleux Puzzle Existentiel qu’on appelle la vie.

Je vous souhaite du succès!

~ Jérôme ~

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes